rechercher :

définitions

aberration (n.f.)

1.défaut d'un appareil d'optique naturel (œil) ou artificiel (télescope) qui produit une image incorrecte.

2.défaut d'une image.

3.erreur, déviation du bon sens.

4.ce qui est très différent de la norme attendue.

5.(génétique)anomalie dans un chromosome, notamment à l'origine de maladie génétique.

Le Littré (1880)

ABERRATION (s. f.)[a-bè-rra-sion]

1. Terme d'astronomie. Mouvement apparent observé dans les étoiles et qui résulte du mouvement annuel de la terre.

L'étoile pouvait donner quelque marque d'aberration (VOLT. Newton, II, 1)

L'aberration des étoiles dépend de la vitesse de leur lumière, combinée avec celle de la terre dans son orbite (LAPLACE Exp. IV, 17)

2. Terme d'optique. Aberration de réfrangibilité, diffusion du foyer des rayons lumineux concentrés par un verre biconvexe, qui dépend de ce que, les rayons diversement colorés n'ayant pas la même réfrangibilité, la lentille ne peut les concentrer tous dans le prolongement de son axe.

Aberration de sphéricité. Autre genre de diffusion des rayons lumineux concentrés par un verre biconvexe, qui tient à ce que la figure des lentilles ne permet qu'aux rayons très voisins de l'axe de concourir sensiblement en un point commun, tous les autres, qui éprouvent une réfraction plus forte, coupant l'axe en deçà de ce point ; d'où il suit que le foyer, au lieu de représenter un point, est réellement un espace d'une certaine étendue, et que l'image principale, celle qui se produit à l'endroit où se réunissent le plus de rayons, est comme offusquée par une multitude d'autres images qui rendent la vision confuse.

3. Fig. Erreur de jugement, égarement. Aberration des sens, du jugement. Les aberrations de la philosophie sophistique. Des aberrations morales. Ce mot n'a pris le sens figuré que dans le courant du XVIIIe siècle ; il s'introduisit grâce à l'usage qu'on en faisait dans le langage scientifique.

ÉTYMOLOGIE

Aberratio, de aberrare, de ab, loin, et errare (voy. ERRER).