rechercher :

définitions

acception (n.f.)

1.sens particulier d'un mot que l'usage à reconnu.

Le Littré (1880)

ACCEPTION (s. f.)[a-ksè-psion ; en poésie, de quatre syllabes, a-ksè-psi-on]

1. Action d'admettre par préférence. La loi ne fait pas acception des personnes. Ne faire acception de personne.

Si l'on voit une acception de personnes dans la chaire de saint Pierre.... (BOSSUET Lettr. quiét. 129)

Le Dieu du ciel et de la terre qui n'a acception de personne (VOLT. Zad. 7)

2. Manière de prendre un mot, sens qu'on lui donne. Ce mot a plusieurs acceptions. Acception propre, acception figurée. On prend ce mot dans une double acception.

HISTORIQUE

XVe s.Soyez renommé en administration de vraie justice, et à icelle puissamment exercer et executer, sans acception de personne (J. DES URSINS Ch. VI, 1410)

XVIe s.Sans nulles acceptions de personnes (D'AUB. Hist. II, 229)Sans acception ne exception de personne (D'AUB. ib.)Les fideles sont justes devant Dieu, non point par les oeuvres, mais par acception gratuite (CALV. Inst. 590)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. acceptio ; catal. accepció ; espagn. accepcion ; de acceptio, de accipere, recevoir, de ad, à, et capere, prendre (voy. CAPTURE).