rechercher :

définitions

accès (n.m.)

1.possibilité d'aller dans un lieu, d'y accéder.

2.voie qui permet d'aller, d'entrer dans un lieu.

3.possibilité d'approcher qqn.

4.(informatique)obtention d'une information (depuis une mémoire informatique).

5.(ellipse)ensemble de troubles pathologiques qui se produisent plus ou moins régulièrement.

6.(ellipse)manifestation psychologique soudaine et violente.

7.(figuré)chemin, voie, moyen d'aboutir, d'obtenir, de comprendre qqch.

8.(JO)Le fait d'engager la consultation d'un document sur un serveur.

Note :
1. Le nombre d'accès est une mesure de l'audience d'un site ou de la fréquence de consultation d'un document.
2. En anglais, le termehita un autre sens dans le domaine des moteurs de recherche.
(date de la publication : 01/09/2000 - éd. commission de l'informatique et des composants électroniques)

9.(ellipse;JO)Ligne servant à relier un terminal de télécommunication à un réseau d'infrastructure.

Note :Les termes « ligne d'abonné » et « ligne locale » sont encore couramment utilisés.
(date de la publication : 14/06/2003 - éd. commission des télécommunications)

accès

1.(Cismef)Phénomène morbide évoluant par poussées aiguës, plus ou moins régulières.

accès ADBS

1.En informatique, ensemble des procédures et des actions mises en œuvre pour écrire ou lire des informations sur un support de stockage. On distingue deux techniques d'accès aux informations : l'accès direct, par l'intermédiaire d'adresses repérant leur emplacement sur le support de stockage, comme pour les disques ; ou séquentiel, en accédant à toutes les informations précédant celle recherchée, comme pour les bandes magnétiques.

Le Littré (1880)

ACCÈS (s. m.)[a-ksê ; l's se lie]

1. Arrivée à, entrée dans. Lieux d'un difficile accès. Comme personne n'avait accès dans le temple. Pour ne laisser aucun accès aux abeilles. Si on ne laissait aucun accès à l'air.

Les verres de télescopes, qui avaient été sa première occupation, lui donnèrent beaucoup d'accès à l'Observatoire (FONTEN. Hartsoëker.)

Les sables et les bancs cachés dessous les eaux Rendent l'accès mal sûr à de plus grands vaisseaux (CORN. Mort de P. II, 2)

La montée était torte et de fâcheux accès (RÉGNIER Sat. II)

Nous avons accès à l'autel de sa miséricorde (BOSSUET 3 Purif.)

Et depuis quand, Seigneur, entre-t-on dans ces lieux, Dont l'accès même était interdit à nos yeux (RAC. Baj. I, 1)

De ce triste chemin, route affreuse, homicide, Un voyageur osa me disputer l'accès (VOLT. Oed. III, 4)

De ce dépôt sacré, tu sais quel est l'asile ; Tu n'es point observé ; l'accès t'en est facile (VOLT. Orphel. I, 6)

Quelque accès m'est ouvert en ce séjour sacré (VOLT. Sémir. I, 1)

Non, plus d'accès Aux procès ; Vidons, joyeux Français, Nos caves renommées (BÉRANGER Gr. org.)

2. Entrée auprès de quelqu'un pour le voir, pour l'entretenir. Soyez d'un facile accès. Avoir accès auprès du ministre. Donner accès à quelqu'un.

Ils étaient du nombre de ces petits à qui Jésus-Christ donnait un accès si facile auprès de sa personne (BOURD. Pensées, t. I, p. 425)

C'est la paix qui chez vous me donne un libre accès (CORN. Hor. I, 4)

J'aurai déjà gagné chez elle quelque accès (CORN. Ment. I, 6)

L'amant Eut à la fin accès chez sa maîtresse (LA FONT. Rem.)

Il me fermera tout accès auprès d'elle (MOL. Sic. 5)

Toute sorte d'accès m'est fermé auprès d'elle (ID. Médecin malgré lui, II, 9)

Leur donnant un libre accès auprès de lui (BOSSUET Hist. I, 10)

Il est rare qu'elle ait accès auprès du trône (MASS. Obst.)

Ceux qui ont accès auprès des rois (FLÉCH. Mont.)

Leurs yeux [des gens que leur fortune aveugle], leur démarche, leur ton de voix et leur accès marquent longtemps en eux l'admiration où ils sont d'eux-mêmes (LA BRUY. 11)

3. Fig. La pitié eut accès dans son âme. Donner accès à l'amitié. Un accès plus facile aux honneurs. Le peuple aurait accès aux premières dignités. Laisser peu d'accès à la vérité. La colère ne trouve pas d'accès dans l'âme du sage. La brigue n'aura pas d'accès dans son palais.

Pour trouver de l'accès dans le coeur des femmes (HAM. Gram. 6)

Tes discours trouveront plus d'accès que les miens (RAC. Phèd. III, 1)

Mais peut-être ma voix, la voix de l'innocence, Trouvera dans les coeurs plus d'accès qu'on ne pense (BRIFF. Ninus II, I, 10)

Ouvrez-moi, m'a-t-il dit, un accès dans son coeur (C. DELAV. V, Sicil. I, 5)

4. Invasion périodique ou non d'accidents morbides. Accès de folie. Accès de goutte. Les accès réguliers d'une fièvre intermittente. Il est justement arrivé le jour de mon accès.

M. de Pâris a eu quelques accès de fièvre tierce (BOSSUET Lettr. quiét. 367)

Elle a eu trois accès marqués de fièvre quarte (SÉV. 322)

5. Fig. Invasion passagère de certains mouvements de l'âme. Dans un accès de fureur. Il a des accès de libéralité.

J'ai ressenti de nouveaux accès de joie à toutes les lettres (PASC. Prov. I)

Ce fer si près de moi sur l'édit de Narsès De ma juste frayeur renouvelle l'accès (ROTROU Bél. II, 9)

Je vois de vos chagrins les funestes accès (VOLT. Adél. II, 7)

C'est toi seul que je plains, intraitable rimeur ; Ta mère te conçut dans un accès d'humeur (GILBERT Apol.)

6. En droit canon, au conclave, lors de l'élection d'un pape, ballottage qui se fait entre les cardinaux proposés au scrutin, sans qu'aucun ait réuni le nombre nécessaire de voix, et qui a pour conclusion l'accession de la pluralité des voix à un des noms. L'accès est ainsi nommé, parce que la formule est accedo domino.... Je me joins à....

Il fut fait pape à l'accès (Acad.)

7. Faculté de posséder un bénéfice vacant par l'incompétence d'âge ou par la mort du titulaire.

HISTORIQUE

XVe s.Un poure accès de fievre l'homme efface, Ou aage viel qui est determiné (E. DESCHAMPS Profiter de la jeunesse.)Le dit legat se partit de Paris et s'en ala au pays de Picardie et de Flandres, cuidant avoir leur acceps d'entrer au dit pays (JEAN DE TROYES Chron. 1480)

XVIe s.L'accès que la fortune m'a donné aux chefs des divers partis (MONT. I, 103)Feu de fiebvre, subject à accez et remises (MONT. I, 209)Ces trois choses n'ont nul accez prez de Dieu (MONT. II, 226)Qui me deffendroit l'accez de quelque coing des Indes, je.... (MONT. IV, 242)

ÉTYMOLOGIE

Accessus, de accedere, approcher (voy. ACCÉDER).