rechercher :

définitions

adapter (v. trans.)

1.rendre (qqch) correspondant ou conforme ; dimensionner (qqch) convenablement afin de rendre conforme à un usage. " accommodez vos yeux à l'obscurité "

2.harmoniser des choses entre elles.

3.transposer une œuvre littéraire d'un genre différent au théâtre, au cinéma, à la télévision.

4.réunir convenablement des éléments matériels entre eux.

5.changer (qqch) pour répondre à un nouvel objectif ou à un nouvel environnement
" Adapter notre cuisine traditionnelle aux ressources alimentaires disponibles dans un nouveau pays "

adapter (v. pron.)

1.changer afin de mieux répondre à des conditions nouvelles ou différentes " Nous devons nous adapter à la mauvaise situation économique "

Le Littré (1880)

ADAPTER (v. a.)[a-da-pté]

1. Ajuster une chose à une autre. Adapter un robinet à un tonneau. Adapter des ornements avec goût. Adapter son langage aux temps, aux lieux.

Les êtres distingués voudraient adapter le sort commun à leurs désirs (STAËL Delph. 5e part. Fragm. 4)

2. S'adapter, v. réfl. Ce couvercle s'adapte bien au vase. Ce passage s'adapte mal au sermon. Les parties de l'univers s'adaptent si bien.... Ce vers s'adapte à la situation.

HISTORIQUE

XVe s.Et la dicte sentence veue par les clercs, furent tous d'oppinion qu'elle se adaptoit contre le duc de Bourgoigne, Geste des nobles (VIRIVILLE p. 140)

XVIe s.Et y seront adaptées promptement des compresses (PARÉ XIII, 10)

ÉTYMOLOGIE

Adaptare, de ad, à, et aptare, de aptus, apte (voy. ce mot).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ADAPTER. - HIST. Ajoutez : XIVe s.L'odor de ta boche en tel guise Sera come l'odor de pomes ; Et nous cete odor adaptomes Tot plainement à la doctrine (MACÉ Bible en vers, f° 118, 1re col.)