rechercher :

Le Littré (1880)

ALENTOUR ou À L'ENTOUR (adv.)[a-lan-tour]

1. Aux environs. Tourner alentour. Rôder alentour.

Elle répandait alentour une puanteur insupportable (MASS. Rech.)

Loth vit alentour une contrée fertile, douce, aimable, riante, telle que son coeur la souhaitait (MASS. Car. Salut.)

2. D'alentour, des environs.

La ville et les villages d'alentour étaient pleins de jeunesse (FÉN. Tél. XIII)

Le temple et les bâtiments d'alentour (BOSSUET Hist. II, 9)

L'horrible cri d'une troupe d'orfraies A rempli d'un grand bruit tous les lieux d'alentour (ROTR. Antig. V, 5)

Des postes d'alentour il faut te rendre maître (VOLT. Catilina, IV, 3)

3. Prép.

Les voilà tous à l'entour de lui ; courage ! ferme ! (MOL. la Princ. Interm. sc. 1)

À son réveil il trouve L'attirail de la mort alentour de son corps (LA FONT. Fab. III, 7)

Le malheureux lion se déchire lui-même, Fait résonner sa queue à l'entour de ses flancs (LA FONT. ib. II, 9)

Il eût perdu son temps alentour de la dame (LA FONT. Coupe.)

Alentour du muet toutes huit accoururent (LA FONT. Mazet.)

REMARQUE

1. L'Académie dit que alentour de, préposition, a vieilli. Mais il a pour lui de bons auteurs, il se comprend bien, et pourrait s'employer.

2. L'orthographe reste indécise entre alentour et à l'entour ; et, de fait, il importe assez peu de la fixer. Seulement quand alentour est précédé de la préposition de, il n'y a plus de choix, et il faut écrire alentour d'un seul mot.

HISTORIQUE

XVe s.Ung seul saige homme on ne l'entremet à l'entour [près des jeunes seigneurs] (COMM. I, 10)

XVIe s.J'espere le trouver par dessa Tournon. Mais le grant seneschal luy doit donner à l'entour de Vienne quelques chasses qui le pourront retarder (MARG. Lett. XXXVI)Elles n'eussent point planté leur camp dedans la propre ville d'Athenes, si premierement elles n'eussent conquis le païs d'alentour (AMYOT Thés. 33)Ils se perdent eulx mesmes, dansant, comme l'on dit en commun proverbe, la danse d'alentour du puis (AMYOT Comment disc. le flatt. 47)Le païs d'alentour est une vallée ceinte et environnée de montagnes (AMYOT Fab. 15)L'offrande estoit un rameau d'olive sacrée entortillé, à l'entour, de laine blanche (AMYOT Thés. 21)Et la [cette danse] dansa premierement Theseus à l'entour de l'autel (AMYOT ib. 25)On monstre encore de leurs sepultures à l'entour de la ville de Scotuse (AMYOT ib. 35)Tarpeïa leur vendit la place, pour l'envie qu'elle eut d'avoir les bracelets d'or qu'ilz portoient à l'entour de leurs bras (AMYOT Rom. 26)Vous avez fait trancher la teste à l'escuyer Merveilles mon ambassadeur residant à l'entour de vostre personne (M. DU BELLAY 200)Il envoya sonner le tabourin alentour de la ville (RAB. Garg. I, 26)Qu'elle ne puisse porter joyaux d'or à l'entour de sa personne (MONT. I, 337)Les taureaux respandent et jectent la poussiere à l'entour d'eulx (MONT. ib. II, 164)Il munit son corps, et le crouste tout à l'entour de limon bien paistri (MONT. ib. II, 164)

ÉTYMOLOGIE

à, le et entour.