rechercher :

définitions

environner (v. trans.)

1.être ou se mettre autour de qqch (ex. se laisser environner par un banc de poissons durant une plongée).

2.être situé autour.

Le Littré (1880)

ENVIRONNER (v. a.)[an-vi-ro-né]

1. Mettre autour. Environner une ville de fossés, de murailles.

2. Être autour.

Il enleva ce fameux cercle d'or qui environnait le tombeau du roi Osymandias, lequel avait 365 coudées de circuit, et représentait tous les mouvements des différentes constellations (ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. II, p. 323, dans POUGENS)

Se mettre autour.

Mais qui pourra de nous approcher sa personne, Si durant le festin sa garde l'environne ? (CORN. Pomp. IV, 1)

Le peuple cependant, que ce spectacle étonne, Vole de toutes parts, se presse, l'environne [Junie] (RAC. Brit. v, 8)

Les uns avec respect environnaient la reine (RAC. Iphig. I, 4)

Les nymphes qui l'environnent [Calypso] (FÉN. Tél. VII)

Fig. Les dangers l'environnent de toutes parts. Les soucis l'environnent.

Peut-être assez d'honneurs environnaient ma vie Pour ne point souhaiter qu'elle me fût ravie (RAC. Iphig. IV, 4)

Déjà la mort m'environne, et je ne songe pas à supplier la bonté divine de me pardonner d'avoir moi-même borné le cours d'une vie dont elle seule devait disposer (LESAGE Diable boit. 15)

Songe à ce bras puissant, vainqueur de tant de rois, à cet aimable front que la gloire environne (VOLT. Zaïre, I, 1)

3. S'environner, v. réfl. Réunir autour de soi.

Voyez, quand tous les maux s'amassent sur nos têtes, Fiesque s'environner de la pompe des fêtes (ANCELOT Fiesque, I, 4)

Prendre pour entours. Il ne s'environne que d'hommes suspects.

HISTORIQUE

XIIIe s.Et au venir que il fist vers le roy, environna [il fit le tour de] toute Espaingne, et le convint passer par les destroiz de Marroch (JOINV. 265)

XVe s.Et l'avoient les assiegeurs tellement environnée de tous côtés (FROISS. I, I, 132)Et avoient ja esté environnez [assiégés] trois mois quatorze jours (COMM. VIII, 8)

XVIe s.Il lui prit envie de naviger luy mesme, entrant par la bouche de l'Euphrate en l'Ocean avec une bonne et grosse flotte de vaisseaux, et s'en aller environner toutes les costes de l'Arabie et de l'Afrique, pour puis après rentrer dedans la mer Mediterranée par le destroit des coulonnes de Hercule (AMYOT Alex. 110)

ÉTYMOLOGIE

Environ ; provenç. environar. L'ancienne langue disait aussi avironner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ENVIRONNER. Ajoutez :

4. Environner quelqu'un, s'emparer de quelqu'un.

Je fus surpris de voir Mme la Dauphine, avec qui je n'avais aucune privance, m'environner, me rencoigner en riant avec cinq ou six dames de sa cour (SAINT-SIMON t. IX, p. 274, éd. Chéruel.)

5. Faire le tour.

On voulait lui bailler autant de terre qu'en labourant il en pourrait environner en un jour (MALH. Lexique, éd. L. Lalanne)