rechercher :

Le Littré (1880)

ÉPARSEMENT (adv.)[é-par-se-man]

D'une manière éparse.

Après ce qui a été éparsement expliqué sur Monseigneur, on a vu par avance quelle sorte de sensation fit la perte de ce prince (SAINT-SIMON 295, 28)

HISTORIQUE

XVe s.Les seigneurs se logerent espartement aux champs, au mieux qu'ils purent (FROISS. II, p. 252, dans LACURNE)

XVIe s.Esparsement (OUDIN Dict.)

ÉTYMOLOGIE

Éparse, et le suffixe ment.