rechercher :

définitions

éphémère (adj.)

1.qui dure un temps jugé très court (ex. les joies éphémères de l'enfance, une fantaisie passagère --> une passade, beauté éphémère de la jeunesse, l'amour est éphémère et éternel).

2.de courte durée.

éphémère (n.m.)

1.insecte, semblable à une petite libellule, qui ne vit qu'un seul jour.

Le Littré (1880)

ÉPHÉMÈRE (adj.)[é-fé-mê-r']

1. Qui ne dure, qui ne vit qu'un jour. Fleurs, animaux éphémères.

Bourdonnez sous votre herbe, insectes éphémères (LAMART. Harm. II, 4)

Terme de médecine. Fièvre éphémère, ou courbature, fièvre causée la plupart du temps par un excès de fatigue, une marche forcée, un refroidissement, etc. et qui ne dure guère plus de vingt-quatre heures.

2. Par extension, momentané, passager. Bonheur éphémère. Ouvrages, productions éphémères.

Desmahis, auteur célèbre, mais éphémère, de la comédie de l'Impertinent (J. J. ROUSS. Conf. X.)

Tu veux livrer au peuple un pouvoir éphémère (ANCELOT Fiesque, IV, 4)

3. s. m. Genre d'insectes névroptères qui naissent et meurent le même jour, dans lequel on distingue l'ephemera communis.

L'éphémère dont je parle ne vit guère que quatre à cinq heures ; jamais une mouche de cette espèce n'a vu lever le soleil (BONNET Consid. corps organ. Oeuvres, t. VI, p. 200, dans POUGENS.)

Montre-moi l'Éternel donnant comme un royaume Le temps à l'éphémère et l'espace à l'atome (V. HUGO Odes, IV, 9)

S. f. Terme de botanique. Éphémère de Virginie, ou, simplement, éphémère, nom vulgaire de la tradescantie virginienne (commélinacées), dite aussi éphémérine.

Les sauvages de la Louisiane marquent la sixième heure du jour par le moment où l'éphémère sort des eaux (CHATEAUB. Génie, I, V, 8)

HISTORIQUE

XIVe s.Et la fievre appelée effimere (H. DE MONDEVILLE f° 67)

XVIe s.Fievre ephemere ou diaire (PARÉ XX, 2)

ÉTYMOLOGIE

Terme grec signifiant éphémère et provenant de deux mots se traduisant par : sur et jour.