rechercher :

définitions

époque (n.f.)

1.moment de l'histoire caractérisé par des faits.

2.espace de temps plus ou moins long, époque (ex. la période romantique).

3.date du déroulement d'un fait déterminé.

4.période particulière.

Le Littré (1880)

ÉPOQUE (s. f.)[é-po-k']

1. Point déterminé dans l'histoire ; moment où quelque fait remarquable s'est passé. La naissance de Jésus-Christ est l'époque où commence l'ère chrétienne.

Cette époque de la ruine de Troie, arrivée environ l'an 308 après la sortie d'Égypte et 1164 ans après le déluge, est considérable.... (BOSSUET Hist. I, 5)

Avant l'époque des olympiades, les Rhodiens s'appliquèrent à la marine (BARTHÉLEMY Anach. ch. 73)

Se dit aussi d'événements remarquables choisis dans l'histoire pour y établir des divisions, et de chaque espace de temps qui s'écoule entre deux de ces événements.

Il faut avoir certains temps marqués par quelque grand événement auquel on rapporte tout le reste ; c'est ce qui s'appelle époque, d'un mot grec qui signifie s'arrêter, parce qu'on s'arrête pour considérer comme d'un lieu de repos tout ce qui est arrivé devant ou après (BOSSUET Hist. Dessein général.)

Il faut premièrement que je parcoure avec vous les époques que je vous propose, et que, vous marquant en peu de mots les principaux événements qui doivent être attachés à chacune d'elles, j'accoutume votre esprit à mettre ces événements à leur place, sans y regarder autre chose que l'ordre des temps (BOSSUET ib.)

Par extension.

Eux seuls [les mauvais prêtres] sont les corrupteurs des peuples, les sources publiques de la décadence des moeurs, la première époque de la dépravation générale (MASS. Confér. Excel. du sacerd.)

Faire époque, se dit d'un fait important et remarquable.

Nous ne savons que le mal ; à peine le bien fait-il époque (J. J. ROUSS. Ém. IV)

Il sera toujours grand de l'avoir tenté ; ce projet fera époque (DIDER. Sur la princesse d'Ashkow.)

2. Toute partie du temps par rapport à ce qui s'y passe. L'époque de son mariage. J'étais à cette époque très loin de Paris. L'époque des invasions barbares, des croisades, etc.

Si la vie, en effet, n'est qu'un rapide instant, Faisons-en une époque utile et mémorable (SAURIN Spart. I, 2)

Un homme au niveau des connaissances de son époque, un homme qui est au courant des idées les plus avancées en science.

3. Terme d'astronomie. Époque des moyens mouvements d'un astre, le lieu moyen de cet astre fixé pour un instant déterminé, afin de pouvoir ensuite, en partant de cet instant, trouver le lieu moyen de l'astre pour un autre instant quelconque, Dict. des math.

4. Terme de géologie. Nom des durées qui ont succédé chaque fois et respectivement aux grands changements que la terre a subis.

ÉTYMOLOGIE

Terme grec provenant du verbe se traduisant par retenir (de sur et avoir), parce que l'époque est un point fixe où l'on s'arrête dans le temps.

ÉPOQUÉ, ÉE (adj.)[é-po-ké, kée]

Terme de droit. Dont l'époque, dont la date est donnée.

Les autres faits, négligemment époqués, semblent se rapporter à la fin de 1869 et au commencement de 1870 (Gaz. des Trib. 27 juill. 1873, p. 722, 3e col.)

REMARQUE

Époqué est un pur néologisme et bien peu utile, puisqu'on a daté.