rechercher :

définitions

équilibré (adj.)

1.psychologiquement sain.

2.dans un état d'équilibre propre.

3.calme et équilibré, modéré.

équilibre (n.m.)

1.caractère de ce qui est immuable.

2.état de repos d'un corps soumis à des forces opposées, égales, qui s'annulent.

3.attitude stable du corps, position stable d'un objet.

4.(figuré)combinaison de forces qui créent un état de stabilité (ex. équilibre financier, psychologique, etc.).

Le Littré (1880)

ÉQUILIBRE (s. m.)[é-ki-li-br']

1. Terme de mécanique. État d'un corps sollicité par deux ou un plus grand nombre de forces qui s'entre-détruisent, ou qui s'annulent sur une résistance.

En mécanique, on démontrait bien la nécessité de l'équilibre dans les cas où il arrive, mais on ne savait pas précisément ce qui le causait ; c'est ce que M. Varignon aperçut par la théorie des mouvements composés.... (FONTEN. Varignon.)

Tout le monde convient qu'il y a équilibre entre deux corps quand les produits de leurs masses par leurs vitesses virtuelles, c'est-à-dire par les vitesses avec lesquelles ils tendent à se mouvoir, sont égaux de part et d'autre (D'ALEMB. Traité de dynam. Oeuvres, t. XIV, p. 221, dans POUGENS.)

Équilibre stable, celui qui tend à se rétablir lorsqu'il est légèrement troublé. Équilibre instable, celui qui est détruit par la plus légère perturbation.

2. Dans le langage général, état d'un corps qui se tient debout, sans pencher d'aucun côté. Cela est en équilibre.

L'homme, fier de marcher debout, Vante son équilibre (BÉRANG. Marionn.)

Perdre l'équilibre, perdre la position où l'équilibre se maintient. Il perdit l'équilibre et tomba.

Perdant l'équilibre, il me donna les moyens de le renverser (FÉN. Tél. v.)

Fig.

Arriver à un certain état d'équilibre entre le crime et la vertu (MASS. Carême, Tiéd. 2)

Terme de danse. Position du corps sur un seul pied.

Terme de manége. Action de suivre avec élasticité les mouvements du cheval.

3. Tour d'équilibre, tour d'adresse dans lequel on maintient le corps ou quelque objet fragile en équilibre, bien que les positions soient très difficiles.

Dans toutes les foires, on en voit faire des équilibres (J. J. ROUSS. Ém. II)

4. Fig. Juste proportion, juste mesure.

De la droite raison je sens mieux l'équilibre (BOILEAU Épît. v.)

Parmi les peuples de la Grèce, les uns ont plus d'esprit, les autres plus de bravoure ; il en est chez qui les qualités brillantes sont dans un juste équilibre (BARTHÉL. Anach. ch. 62)

Avec un cours plus libre, La richesse prendrait un plus juste équilibre (M. J. CHÉNIER Gracques, II, 3)

Faire, rétablir, tenir l'équilibre, rendre des choses égales.

Tenez l'équilibre entre les uns et les autres (FÉN. Tél. X.)

En peines, en plaisirs l'illusion féconde Rétablit en secret l'équilibre du monde (DELILLE Imagin. VI)

L'équilibre des humeurs, ancien terme de physiologie, pour exprimer une juste proportion des humeurs, un bon état de santé.

Terme de peinture. L'équilibre d'une composition, la distribution égale des masses dans un tableau.

5. Terme de politique. État des pouvoirs qui se contiennent les uns les autres.

Oui, tant que son pouvoir [de Rome] n'aura point d'équilibre, Par elle un peuple en vain serait déclaré libre (SAURIN Spartacus, I, 1)

Comme il n'y a point ici d'autre volonté de corps qui, résistant à celle du prince, fasse équilibre avec elle, il doit arriver tôt ou tard que le prince opprime enfin le souverain et rompe le traité social (J. J. ROUSS. Contr. III, 10)

Justice ou non, poursuis, tribun séditieux, Détruis tout équilibre, et brise tous les noeuds (M. J. CHÉNIER Gracques, II, 3)

L'équilibre européen, la balance des possessions territoriales telle que les traités l'ont établie entre les puissances européennes.

Je me souviens toujours du mot de Fontenelle, qui disait : on ne parle en temps de guerre que de l'équilibre des puissances en Europe ; il y a un autre équilibre aussi efficace pour le moins et aussi propre à conserver chaque puissance ; c'est l'équilibre de sottises (D'ALEMB. Lett. au roi de Prusse, 30 juillet 1781)

ÉTYMOLOGIE

Lat. aequilibrium, de aequus, égal, et libra, livre, poids.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉQUILIBRE. Ajoutez :

6. Terme de physique moléculaire. Équilibre chimique, l'état relatif des molécules chimiques des corps.

Il y a là [dans la formation et la décomposition des éthers] toute une statique relative aux équilibres chimiques (BERTHELOT la Synthèse chimique, p. 174, Paris, 1876)

ÉQUILIBRÉ, ÉE (part. passé.)[é-ki-li-bré, brée]

Tenu en équilibre. Des forces équilibrées.

Terme d'ornithologie. Pieds équilibrés, pieds posés au milieu de l'abdomen, en sorte que le corps de l'animal debout est presque horizontal et en équilibre.

Fig. Dont les facultés se maintiennent en un juste rapport.

Le génie girondin, celui de Fénelon, Montaigne, Montesquieu, celui du grand parti qui, en 93, périt pour ne pas tuer, est vif, mais modéré, équilibré, ce semble (MICHELET Régence, p. 436)

proposition : lemmes