rechercher :

Le Littré (1880)

ÉREINTÉ, ÉE (part. passé.)[é-rin-té, tée]

Assommé de coups.

Par extension, très fatigué. Je suis éreinté.

Le lévrier tout éreinté qu'il était (SÉV. 338)

proposition : lemmes