rechercher :

définitions

ermitage (n.m.)

1.lieu isolé qu'habite un ermite, ou toute personne qui cherche à vivre à l'écart du monde.

2.maison de campagne à l'écart.

Le Littré (1880)

ERMITAGE ou HERMITAGE (s. m.)[èr-mi-ta-j']

1. Habitation d'un ermite.

2. Il se dit quelquefois, par abus, pour couvent d'ermites.

Il y avait autrefois un ermitage au mont Valérien, près de Paris (Dict. de l'Acad.)

3. Fig. Lieu écarté, solitaire. C'est un véritable ermitage.

Par extension, petite maison de campagne simple et modeste. Venez me voir dans mon ermitage.

Vous ne connaissez pas les moulins, l'ermitage (COLLIN D'HARLEV. Châteaux en Espagne, IV, 8)

4. Vin de l'Hermitage, vin d'un cru fameux dans le Dauphiné.

Un auvernat fumeux qui, mêlé de lignage, Se vendait chez Crenet pour vin de l'Ermitage (BOILEAU Sat. III)

HISTORIQUE

XIIIe s.Il commença par grant estude entendre diligemment à piteuses oeuvres, les quex li hermitaiges [vie d'ermite] li avoit enseignie (Légende en prose de Girart, cité dans J. des savants, avril 1860, p. 202)Dedenz la lande enz el boscage Ot uns sainz homs son hermitage (Lai del desiré)

XVe s.Mon cueur est devenu hermite En l'ermitaige de Pensée (CH. D'ORL. Bal. 42)

ÉTYMOLOGIE

Ermite ; provenç. ermitatge et hermitori ; ital. eremitaggio. L'ancienne langue disait aussi ermitoire.