rechercher :

Le Littré (1880)

ESCOUSSE (s. f.)[è-skou-s']

Terme familier. Élan qu'on prend pour mieux sauter. Prendre son escousse.

Fig.

Ne prenez pas de si loin votre escousse pour être en peine (SÉV. 523)

Je retournai chez moi prendre haleine, et, comme on dit, son escousse, tandis qu'on attelait mon carrosse (SAINT-SIMON 404, 33)

HISTORIQUE

XIIIe s.Si a choisi [aperçu] une fenestre Bien haute dix piez et demi, Il s'escosse, si saut par mi (Ren. 3510)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. escosa ; ital. scossa ; du latin excussus, part. passé de excutere, secouer. Il y avait le verbe escousser, escosser.