rechercher :

définitions

escroquer (v. trans.)

1.s'approprier frauduleusement qqch en trompant qqn.

escroquer (v.)

1.duper, tromper.

2.abuser par une tromperie ; tromper qqn pour obtenir ce que l'on souhaite ; tromper, berner, duper, abuser, posséder.

Le Littré (1880)

ESCROQUER (v. a.)[è-skro-ké]

1. Tirer quelque chose d'une personne par fourberie. Ils se sont escroqué de l'argent l'un à l'autre.

....Raton avec sa patte... Tire un marron, puis deux, et puis trois en escroque (LA FONT. Fabl. IX, 17)

L'un et l'autre dès lors vécut à l'aventure Des présents qu'à l'abri de la magistrature Le mari quelquefois des plaideurs extorquait, Ou de ce que la femme aux voisins escroquait (BOILEAU Sat. x.)

Absolument. Il ne fait qu'escroquer.

Fig. Escroquer des approbations.

Grand et hardi menteur s'il en fut jamais, et un de ces faux honnêtes gens qui ont escroqué mon amitié (BALZ. Lett. à Conrart, 28 avril 1653)

Familièrement. Escroquer un dîner, prendre part à un dîner auquel on n'a pas été invité.

2. Escroquer quelqu'un, lui soustraire par fourberie quelque chose. Il n'est point de marchand qu'il n'escroque.

Le drôle fit un trait de franc soudard ; Car aux faveurs d'une belle il eut part Sans débourser, escroquant la chrétienne (LA FONT. À femme avare.)

3. S'escroquer, v. réfl. Se faire l'un à l'autre des escroqueries. Ils se sont escroqués l'un l'autre.

HISTORIQUE

XVIe s.Et les ayant escroqués tous deux de cent cinquante escus, il se deroba (D'AUB. Faen. IV, 10)

ÉTYMOLOGIE

Ital. scroccare (voy. ESCROC).