rechercher :

définitions

escalade (n.f.)

1.sport d'escalade en montagne.

2.action de grimper sur qqch.

3.(figuré)intensification d'un phénomène, par paliers.

4.(militaire)aggravation par paliers de la situation militaire, diplomatique, etc. entre pays.

Le Littré (1880)

ESCALADE (s. f.)[è-ska-la-d']

1. Attaque, assaut à l'aide d'échelles. Monter à l'escalade.

Il va donner au château l'escalade (LA FONT. Fiancée.)

Prague emportée d'assaut le 28 novembre 1631 par Jean George, électeur de Saxe, et par escalade le même jour 28 novembre 1741 par son arrière-petitfils (MARMONTEL Élém. litt. Oeuvres, t. VIII, p. 365, dans POUGENS)

2. Action d'un voleur qui s'introduit quelque part en franchissant un obstacle, mur ou haie.

Est qualifiée escalade, toute entrée dans les bâtiments, cours, basses-cours, édifices quelconques, jardins, parcs et enclos, exécutée par-dessus les murs, portes, toitures ou toute autre clôture (Code pénal, art. 397. Vol à l'escalade)

HISTORIQUE

XVIe s.Et seroyent ordonnez six mille hommes pour presenter et donner des escalades, tant pour amuser que pour estonner les ennemis (LANOUE 452)Ils emporterent d'escalade la ville de Garnache (D'AUB. Hist. II, 374)Ils retournerent à l'eschalade, trouvans plus seur (si la hauteur des eschelles leur eust permis) de.... (D'AUB. II, 264)

ÉTYMOLOGIE

Ital. scalata, de scalare, écheler, du latin scala, échelle (voy. ÉCHELLE).

ESCALADÉ, ÉE (part. passé.)[è-ska-la-dé, dée]

Un mur escaladé.

proposition : lemmes